Département Mathématiques, Informatique, Automatique de l'ISAE
Logo ISAE
DMIA

Ingénierie des systèmes embarqués

Mis à jour le 11 février 2010

Toutes les versions de cet article : [français] [English]

Permanents : J. Cardoso, F. Francès, A. Mifdaoui, P. de Saqui-Sannes, P. Siron

Doctorants : R. Adeline, T. Ferrandiz, B. Fontan, A. Mifdaoui, T. Sadani

Contact : janette.cardoso@isae.fr, tél. : 05 61 33 80 92

Projets associés : MARTiAC , INSCAPE , ADCN+ , ASTAC-AMIL , Problèmes "multi-physiques" , Réseaux embarqués avioniques militaires


Ce thème regroupe l’ensemble des recherches sur l’ingénierie des systèmes et réseaux embarqués du groupe DMIA/MARS.

Coopérations

Coopérations industrielles, étatiques et universitaires :

  • ONERA,
  • Dassault Aviation,
  • Airbus,
  • CNES,
  • Thales-Alenia-Space,
  • TurboMeca,
  • LAAS-CNRS (Toulouse),
  • ENSEEIHT/IRIT (Toulouse),
  • Télecom Paritech (Sophia Antipolis),
  • Université Concordia (Montréal).

L’objectif consiste à développer des méthodes et techniques permettant de garantir les bonnes propriétés de systèmes embarqués complexes (notamment les réseaux de systèmes embarqués), en particulier le respect des contraintes temps réel et la sûreté de fonctionnement. Ces propriétés sont vérifiées de manière privilégiée dans la phase amont du cycle de vie, au moyen de spécifications formelles, modélisations, évaluations de performances et vérifications a priori. L’objectif à terme est d’intégrer toutes ces techniques sur une Plateforme de Recherche sur l’Ingénierie des Systèmes Embarqués (PRISE) ayant aussi vocation à être utilisée en enseignement.

Les travaux liant la notation UML à l’algèbre de processus temporisée RT-LOTOS ont été poursuivis dans deux directions : l’amélioration des performances de la vérification formelle par la traduction de RT-LOTOS vers les réseaux de Petri temporels et l’expression des exigences dans le modèle UML en assurant la traçabilité des exigences temporelles et leur lien à la vérification guidée par des observateurs. Un travail sur la génération automatique de tests temporisés a par ailleurs été amorcé.

Un autre volet est la modélisation multiphysique d’un système en présence de pannes. Ces travaux sont menés dans le cadre d’une bourse Cifre avec Turboméca et concernent la modélisation modulaire du système de propulsion d’un turbomoteur dans son intégralité (partie mécanique, fluidique, etc). Les études de sûreté de fonctionnement sont nécessaires à la certification du turbomoteur ainsi qu’à la justification de modifications de conception.

Les travaux sur les réseaux embarqués avioniques ont donné lieu à deux propositions d’architectures de réseaux avioniques militaires, l’une basée sur un schéma de communication à contrôle centralisé, l’autre sur un schéma à contrôle décentralisé. Les garanties déterministes de chacune d’elles ont été évaluées analytiquement grâce au formalisme du Network Calculus.

Des travaux ont été menés sur des architectures novatrices de calculateurs de commandes de vol, menant à une recherche de parallélisation optimale du code SCADE.

Une thèse sur la maîtrise des latences dans les réseaux SpaceWire a démarré, donnant déjà lieu à une première proposition de mécanisme temps réel pour garantir les latences d’un multiplexage de trafics scientifique et de contrôle.

Mentions légales | Plan d’accès | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |