Département Mathématiques, Informatique, Automatique de l'ISAE
Logo ISAE
DMIA

Conduite, décision et facteurs humains

Mis à jour le 11 février 2010

Toutes les versions de cet article : [français] [English]

Permanents : J.-C. Chaudemar, F. Dehais, A. Hait

Doctorants : Q. Andrieu, J.-C. Chaudemar, M. Masmoudi, S. Mercier

Contact : alain.hait@isae.fr, tél. : 05 61 33 80 90

Projets associés : FDIR , Ideas , Hélimaintenance , Modélisation des conflits dans la coopération opérateur-drones

Coopérations

Coopérations industrielles, étatiques et universitaires :

  • ONERA,
  • ASTRIUM,
  • CNES,
  • AIRBUS,
  • PILOT VISION,
  • RATIER FIGEAC,
  • LAAS,
  • INSERM,
  • IRIT,
  • DGA.

Architectures des systèmes autonomes et sûreté de fonctionnement

Une part des activités de l’équipe concerne l’étude des architectures logicielles et matérielles des systèmes autonomes en rapport avec les critères de sûreté de fonctionnement. Cette recherche est alimentée par une thèse et deux projets :

  • spécification et évaluation d’architectures pour la sûreté de fonctionnement de systèmes autonomes et des études en collaboration étroite avec l’ONERA/DCSD-UR CD (Jean-Charles Chaudemar),
  • vol en formation (projet CNES) : spécification d’une architecture de FDIR (Fault Detection Isolation and Reconfiguration),
  • drone RESSAC (projet ONERA) : analyse et spécification d’une architecture de sécurité du drone ONERA en vue d’une insertion dans le trafic aérien civil.

Gestion des opérations

Le projet Hélimaintenance R&D réunit deux PME et trois laboratoires de recherche dont DMIA et l’ONERA autour du thème de l’optimisation des processus industriels de maintenance des hélicoptères, comprenant la maîtrise de l’obsolescence et l’anticipation des défaillances de pièces critiques. Il a pour objectif le développement d’un système intégré, depuis la prise d’informations durant le vol par des capteurs embarqués jusqu’à l‘organisation de la maintenance.

Ce projet donne lieu à une thèse dans l’équipe : Malek Masmoudi : planification de la maintenance d’hélicoptères, travail qui se focalise sur l’organisation de l’atelier de maintenance et plus particulièrement sur la prise en compte des incertitudes dans la planification.

Facteurs Humains

Une activité de recherche particulière est menée dans le domaine de la modélisation des interactions opérateurs - systèmes. Ces recherches sont centrées sur la détection de situation dégradée et l’assistance en ligne à l’opérateur humain. Ces travaux trouvent des applications dans le domaine de l’activité de pilotage avec le projet Ghost (Airbus-Onera CSDV) ou dans le domaine des interactions opérateurs drones (DGA-MRIS).

Deux doctorants s’inscrivent dans cette problématique de recherche :

  • modélisation formelle des processus attentionnels en vue de (1) prédire en ligne des erreurs d’attentionnel des pilotes (ex : alarmes non perçues) et (2) d’aider au diagnostic d’interfaces homme machine (ex : anticipation de défauts de conceptions) (Quentin Andrieu) ;
  • formalisation du concept d’autonomie adaptative dans les systèmes multi agents. Cette thèse s’inscrit dans le projet MRIS dans le sens où l’environnement expérimental est utilisée pour valider les hypothèses de travail (Stéphane Mercier).

Enfin, Cons Sang Tsan (ingénieur chercheur) et Pascal Chauvin (technicien) développent un environnement d’expérimentation pour étudier la coopération homme – patrouille de robots hétéogènes. En ce sens, plusieurs robots physiques autonomes (deux robots terrestres et un robot aérien) sont mis en œuvres et dotés de capacités d’interactions avancées avec l’opérateur humain.

Mentions légales | Plan d’accès | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |